Contactez votre praticien pour une réponse immédiate !

Contacter >

Vidéo

Comment se déroule un entretien avec un sexologue (p-1)

Voir la fiche - Lancer la vidéo

Play Comment se déroule un entretien avec un sexologue (p-1)
Toutes les vidéos >

Dossier

Pourquoi les caresses sont-elles une nescessitée

Lire le dossier

Folder Pourquoi les caresses sont-elles une nescessitée
Tous les dossiers >

La chirurgie de l'intime, la chirurgie du sexe féminin

La chirurgie de l

LA CHIRURGIE INTERVENANT SUR LE  FEMININ TRES EN VOGUE POUR LE BONHEUR DES CHIRURGIENS ESTHETIQUES

 

La chirurgie intime regroupe les interventions qui opèrent sur  la vulve féminine. 

 

Les demandes d'intervention émanent de jeunes femmes soit qui ont de gros problèmes de confiance en elles, soit qui ont un réel inconfort et ou gêne au niveau de leur anatomie féminine. 

L’épilation pubienne à dévoilée l’anatomie pubienne féminine car si auparavant l’épilation était réservée aux accouchements et aux interventions chirurgicales, elle est devenue une pratique courante à connotation érotique. 

 

Quelles sont les interventions possibles au niveau du sexe féminin ? 

 

La chirurgie intime regroupe les interventions ayant pour but d améliorer la région vulvaire. Exceptionnellement il ne s agit pas d 'interventions visant à recréer une virginité mais  plutôt d ’interventions de chirurgie réparatrice ou esthétique des petites et grandes lèvres, du clitoris et parfois du vagin. La réduction des petites lèvres génitales est une demande de plus en plus fréquente dans les consultations de chirurgie plastique et esthétique, car pour la majorité des patientes, la gêne est essentiellement esthétique

 

LA VAGINOPLASTIE

La Vaginoplastie est l’élargissement du vagin, c'est un problème fréquent après les accouchements. Le vagin sévèrement étiré pendant l'accouchement ne revient jamais tout à fait à sa taille de pré-grossesse. L’intervention consiste à pratiquer une réparation postérieure ou vaginoplastie.

 

LA NYMPHOPLASTIE OU RÉDUCTION DES PETITES LÈVRES

 

La Nymphoplastie est la réduction des petites lèvres 

Les patientes expriment une gêne d’ordre esthétique et physique accentué par l’évolution des modes vestimentaires (jeans très serrés…) et des dessous (string) mais aussi la comparaison avec les actrices de film érotiques ayant des vulves « juvéniles ». Ces patientes, de plus en plus jeunes, vivent un véritable complexe, parfois depuis l’adolescence troublant leur vie amoureuse.   

La diversité des petites lèvres est infinie. Cependant, on retrouve quelques formes particulières : en ailettes, en demi-lune, en triangle, en accordéon, etc...

L'épaisseur est variable.

On observe toujours des dissymétries soit en longueur, soit en largeur, soit en épaisseur.

    •    La peau a souvent un aspect gaufré, avec une vaste palette de coloration aux extrémités. Une ligne de changement de peau (ligne de Berry-hart), délimite la couleur rose de l'intérieur, de la couleur externe.

    •    Les petites lèvres s'enroulent, ou ourlent, pendent, etc... Elles sont très mobiles.

3 angles d'ouverture des petites lèvres : (90° - 140° - 180°)

La nymphoplastie est une  intervention, fréquente en Extrême-Orient,ou de nombreuses techniques sont utilisées. Elle n'a pas très bonne  réputation en France, elle est même parfois déconseillée par certains médecins, en particulier à cause des suites opératoires parfois difficiles quand ce sont les techniques anciennes qui sont utilisées.

L'objectif est que les petites lèvres ne débordent plus par rapport aux grandes

Pourquoi les femmes désirent ce type de chirurgie ? Selon Dr. Robert Stubbs, un chirurgien plasticien de Toronto,

Les ailerons de la peau qui forment les lèvres des organes génitaux féminin couvrent le clitoris et l'ouverture vaginale.  Certaines femmes avec des grandes  labia minora ont  des douleurs pendant les rapports, parce que les lèvres sont  réellement " tirées dedans. " L'hypertrophie ou l'asymétrie des labia minora peut cause friction et gène lors les activités journalières ou lors du port de certains vêtements (trop serrés), tel que le pantalon. Souvent, des femmes sont simplement tracassées par leur aspect, sentant cela qu'elles sont " laide de là. "

 

RÉDUCTION DES GRANDES LEVRES

 

Il existe des variations anatomiques fréquentes au niveau des grandes lèvres. L’hypertrophie peut être accentuée par les accouchements et les prises de poids. Une amélioration est possible par liposuccion et dans les cas plus importants, la réduction chirurgicale est nécessaire.

 

RÉDUCTION DU CAPUCHON CLITORIDIEN

 

La Réduction du capuchon clitoridien : la peau qui recouvre le clitoris (capuchon) est plus épaisse dans certains cas et ceci peut interférer sur sa stimulation et diminuer sa sensibilité. La réduction chirurgicale de ce capot, permet à ces femmes d’augmenter leur sensibilité et de favoriser l’orgasme.

 

LA RÉDUCTION DU MONT DE VENUS

 

La réduction du mont de vénus 

Il peut exister une ptôse cutaneo-graisseuse dans la région pubienne, qui peut donner un aspect masculin même habillé. L’intervention consiste à ascensionner le pubis en réséquant, puis en suturant l’excès de peau et de graisse. C’est en fait une mini-plastie abdominale. L’intervention dure 45 minutes. Elle nécessite une nuit à la clinique et les suites postopératoires sont en général simples.

INJECTION DU POINT G​

 

Injection du point G par de l'acide hyaluronique

Cette technique récente et surtout très médiatisée a pour but de répondre à  des femmes de tout âge qui se plaignent de diminution de leur appétit sexuel, de baisse des sensations sexuelles, de difficultés orgasmiques installées au fil du temps. 

Il semblerait que L’injection de produits résorbables (acide hyaluronique) permettrait  dans certains cas d’améliorer de façon transitoire ses troubles sexuels ceci augmentant sa sensibilité et la trophicité locale. 
Le point G (glandes de Skene)  désigne la prostate féminine, il est situé sur la face antérieure du vagin. Certaines positions sexuelles permettent une stimulation directe de cette zone.
 
Les baisses de désir et de plaisir au fil du temps auraient un support biologique et anatomique.
 Avec le temps, la baisse des androgènes diminue la réceptivité et l’activité des cellules proche du point (prostate féminine). Ce tissu rétrécit et sa fonction de sécrétion diminue d’où une réponse sexuelle qui se ralentit avec le temps. Par ailleurs, la baisse des hormones féminines (œstrogènes) assèche la muqueuse vaginale.

L’amplification du point G a pour objectif  de réhydrater, rajeunir, regonfler la prostate féminine en créant un environnement local qui va la nourrir, et relancer ainsi son métabolisme et ses fonctions afin de faciliter la réponse féminine aux stimuli sexuels.
 
 

La Technique chirurgicale de l'injection du point G.

L’ amplification de la zone contenant “la prostate féminine” ou point G (G spot) est réalisée avec des produits résorbables type collagène ou acide hyaluronique tel que ceux utilisés dans les rides.

Le point G est localisé sous spéculum au niveau de la paroi vaginale antérieur sous forme d’une petite surface rugueuse plissée (environ 3 cm du col).

 Après une asepsie rigoureuse, l’injection est  réalisée sous anesthésie locale donc indolore et en ambulatoire. On injecte intradermique en région sous et péri-urétrale (environ 3 ml de produit sont nécessaires).

 

L'HYMÉNOPLASTIE

 

L’hyménoplastie est une opération délicate dans son approche psychologique et humaine. Son exécution,elle, reste simple. Elle permet la reconstruction naturelle de l’hymen sans traces visibles.


Les indications préopéatoires


En France, le secret médical interdit de vérifier la virginité d'une jeune fille mineure sur demande d'un tiers, même s'il s'agit des parents ou du futur mari. Un examen ne pourrait être accepté que s'il est demandé par la patiente majeure elle-même. Et le certificat ne lui est remis qu'à elle, en mains propres.

Cependant, la perte de la virginité peut créer un trouble psychologique, social ou culturel chez certaines patientes. Le viol ou autres traumatismes sont également cités. Ils sont rares, mais existent. 

L’hyménoplastie est une opération qui permet la reconstruction de l’hymen.

L'intervention

L'intervention est assez simple. Une des techniques, très naturelle, consiste à utiliser les séquelles hyménéales en les incisant dans leur partie médiane et en les réunissant. L’opération dure une demi-heure sous anesthésie locale accompagnée de sédation.
Les suites

Les suites sont simples. Le retour aux activités quotidiennes s’effectue généralement dans les 24 heures suivant l’opération. La suture est réalisée par du fil résorbable, il n’y a donc pas besoin de revenir pour retirer les fils.

Le résultat

En principe, il n’existe plus du tout de trace de l’intervention après quelques semaines.

 

INJECTION DE BOTOX DANS LA VULVE

 

Traitement du vaginisme et des douleurs de la vulve : une contraction involontaire, anormale des muscles du périnée ou du vagin entraîne des rapports sexuels douloureux voir impossibles. Certaines femmes sont ainsi emmenées à éviter toute activité sexuelle. 

On peut  tenter d' y remédier par l'injection de toxine botulique ("le Botox" ) qui a pour but la décontraction musculaire locale mais transitoire.

 

Une urgence ? Une simple question ? Besoin d'un RDV ?
Contactez votre sexologue !

Merci d'indiquer votre nom
Merci d'indiquer le contenu de votre demande.